Première mondiale : des sushis au saumon cultivé

Un à un, les restaurants proposant de la viande cultivée sur leur carte — toujours dans des quantités limitées, certes — ouvrent leurs portes à travers le monde. Parmi eux se trouve le tout premier bar à sushis à base de chair de poisson cultivée, lancé par l’entreprise Wildtype.

Nous avions interviewé Wildtype en 2019 (https://viandecultivee.be/news-articles/du-poisson-cultive-indispensable-pour-sauver-les-oceans/) afin d’en savoir davantage sur leurs morceaux de saumon produits à partir de cellules cultivées. Pour satisfaire une demande mondiale devenue astronomique, les saumons sont actuellement élevés de manière intensive dans de grandes fermes aquacoles — un secteur d’activité désastreux tant sur le plan environnemental que sur celui du bien-être animal (à lire : https://www.gaia.be/fr/saumon).

Wildtype, pionnier du saumon cultivé, vient d’ouvrir sa première usine pilote à San Francisco. En plus d’être capable de produire 90 tonnes de chair de poisson par an, cette installation abrite un centre pédagogique destiné à informer le public sur les méthodes de fabrication de la viande cultivée. La visite comprend même la dégustation de sushis à base du produit de Wildtype, dans un bar situé près de l’unité de production. Selon l’entreprise, ce saumon cultivé, riche en acide gras oméga-3, possède toutes les qualités nutritionnelles du saumon sauvage.

Le site web de Wildtype permet une promenade interactive dans l’usine. Les visiteurs physiques, quant à eux, pourront se rendre au « Dock », ledit bar à sushis, pour goûter du saumon cultivé avant de visiter l’unité de production. Wildtype entend organiser des visites scolaires afin de pouvoir expliquer, en toute transparence, la production par culture cellulaire.

« Il est presque impossible de visiter les abattoirs et les usines de transformation à l’origine de notre viande et de nos produits de la mer », indique Wildtype dans son communiqué. « En plus de permettre aux gens de se reconnecter émotionnellement à leur alimentation (au lieu d’occulter la dure réalité de l’origine des aliments), cette transparence nous permet de faire tomber les barrières qui empêchent les gens de savoir d’où provient leur nourriture. »

Wildtype souligne que leur système de production peut fonctionner n’importe où dans le monde, quelles que soient les conditions climatiques.

Enfin, toujours selon l’entreprise, la production peut aussi s’intégrer dans un environnement urbain ; leur première usine pilote est d’ailleurs située au cœur de San Francisco. « Cela signifie que nos aliments peuvent être produits bien plus près du consommateur. Moins de transport signifie un impact environnemental plus faible. »

Plus d’informations sur le site Wildtype : https://www.wildtypefoods.com/news/blog/worlds-first-cultivated-seafood-pilot-plant

Capture d’écran 2021-07-16 à 15.05.47

Share

0