Combien coûtera un burger de viande cultivée ?

 

LA QUALITÉ PROGRESSE, LES PRIX S’EFFONDRENT

Pour les uns, ce peut être la fin des abattoirs. Pour les autres, une révolution aussi importante que l’imprimerie. Depuis les années 2000, plusieurs start-ups se sont lancées dans la course à l’innovation technologique pour produire de la viande, du poisson, du lait ou du cuir sans la moindre souffrance et abattage d’animaux. Demain, mangera-t-on de la viande cultivée ?

C’est sans doute encore difficile à imaginer, mais nous n’avons jamais été aussi près de produire de la viande conçue hors animal, à partir de cellules souches. De la vraie viande, avec de véritables protéines animales, mais réalisée sans tuer d’animaux.

D’ici deux à trois ans, on vendra de la « clean meat » (viande propre) dans les boutiques spécialisées et les restaurants. Avec une différence : là où le tout premier « burger cultivé » coûtait 250.000 euros, son coût passera à 10 euros l’unité.

Bientôt, un prix accessible à tous

• En 2013, le coût du premier burger présenté par Mark Post (Université de Maastricht) est estimé à 2 millions d’euros le kilogramme.
• En 2016, une boulette de viande de culture développée par Uma Valeti (Memphis Meats) est estimée à 36 000 euros le kilogramme.
• En 2017, de la viande de poulet développée par Uma Valeti est estimée à 17 000 euros le kilogramme.
• En 2018, le steak développé par la société Aleph Farms se situerait aux alentours de 45 euros pour une fine tranche. La qualité progresse, les prix s’ef- fondrent.
• Le professeur Mark Post, qui a fabriqué le premier burger artificiel expérimental pour 300.000 dollars il y a 6 ans, estime pouvoir proposer un burger de viande cultivée pour 10 euros à l’horizon 2021.

Share

1